Coup de coeur Château AMPELIA 2012

Château AMPELIA 2012
Castillon - Côtes de Bordeaux
Caisse bois 12 Blles 75 cl
en stock
129,60 € TTC
144,00 €TTC
(remise de 10 %)
Prêt à boire mais peut encore vieillir

 "Fruits noirs, violette, bouche ample, large, moelleuse, finale assez vive et tannique, gras et plein, doux." 15/20 J. DUPONT Le Point Mai 2013

L’histoire d’Ampélia est le fruit d’une rencontre, d’un défi, d’une conviction.
En 1996, trois ans avant d’acquérir les terres d’Ampélia, François Despagne se voit confier par sa famille la propriété de Grand Corbin-Despagne, représentant ainsi la septième génération de la même famille sur cette terre saint-émilionnaise.
Puis surgit en lui l’envie de se lancer un défi : celui de créer un nouveau vignoble. Mais cette fois-ci, non pas en Saint-Emilion, mais en Castillon – Côtes de Bordeaux, l’appellation limitrophe.

Ampelos, la vigne
Après avoir arpenté cette région, François Despagne est attiré par l’emplacement privilégié des vignes qui dominent le plateau de Saint-Philippe d’Aiguilhe, point le plus haut de tout Bordeaux à plus de 110 mètres d’altitude. Très vite, il est convaincu par le fort potentiel de ce terroir et par la possibilité d’élaborer de Grands Vins sur l’appellation Castillon-Côtes de Bordeaux.
Ainsi en 1999, François Despagne, accompagné de son épouse Murielle, acquiert-il près de 5 hectares de vignes sur lesquelles ils allaient créer leur vignoble.
Ils lui donnèrent le nom d’Ampélia – du grec « ampelos », la vigne – pour faire écho à leur passion : l’Ampélologie. Un bel hommage consacré par ce Grand Vin issu de l’assemblage de parcelles de vielles vignes de la propriété. « Ce n’est pas une cuvée, tient à préciser le maître des lieux. C’est l’optimum qualitatif de ce terroir ».

Un défi personnel
Pour François Despagne, le Château Ampélia relève d’un véritable défi personnel.
Issu d’une lignée de vignerons en terre saint-émilionnaise depuis le XVIIe siècle (si ce n’est plus tôt, la présence de Despagne dans cette région est notée dès le XVe siècle) et propriétaire depuis 1812 de Château Grand Corbin-Despagne, François Despagne pouvait compter sur ses expériences personnelles pour appliquer les mêmes règles d’art sur le terroir d’Ampélia. Et ainsi faire éclore un cru de grande qualité en terre castillonaise.
Si Grand Corbin-Despagne s’inscrivait dans une histoire familiale, au savoir-faire transmis de génération en génération, Château Ampélia nécessitait en revanche un nouveau départ. Seules les vignes existaient, tout le reste était à créer. Il fallait installer un chai, mettre en place l’exploitation, sublimer le vin pour créer une nouvelle histoire : l’histoire d’Ampélia.

L’esprit du terroir
Le Château Amplélia offre un vin à la fraîcheur et au caractère minéral amenés par le sol calcaire de Castillon, en Côtes de Bordeaux, sur lequel il s’épanouit. Plaisant même dans sa jeunesse, ce vin pourra charmer les impatients.

De la taille aux vendanges, toutes les opérations nécessaires (épamprage, ébourgeonnage, dédoublage, effeuillage, éclaircissage, échardage) sont réalisées afin d’obtenir chaque année, les raisins de la plus haute qualité.
« Mon fil conducteur est l’anticipation, le respect et la stabilité afin de réaliser pour chaque millésime le meilleur vin possible, confie François Despagne, qui applique la même règle d’or pour chacun de ses vignobles. Par l’observation et les décisions prises tout au long du cycle physiologique, je souhaite élaborer un vin précis respectant son terroir et son identité. »
Respect du terroir et de son identité, telle est la volonté de François Despagne tout au long du processus viticole. Toujours au plus près de sa terre, il a même choisi d’orienter son vignoble vers la culture biologique depuis 2010. Un choix qui confirme la qualité et l’exigence.

Qualité et exigence : des vendanges à la mise en bouteille
Avant la récolte, une analyse sensorielle des baies couplée à une analyse chimique permet de prélever les raisins à parfaite maturité. Après la cueillette manuelle, les grappes sont triées à la vigne puis au chai avant d’être éraflées. Suivant les lots récoltés, issus des différentes parcelles du vignoble, les baies de raisin sont réparties dans le cuvier des 6 cuves thermo-régulées.
Chaque lot est vinifié suivant son potentiel, contrôlé par les observations, les analyses et dégustations.

Après macération et écoulage, les lots sont pré-assemblés et logés dans le chai d’élevage comportant 60 barriques par tiers neuves, durant environ 12 selon les lots et le millésime. Puis l’assemblage final est réalisé. Ainsi la mise en bouteille se déroule 21 mois après la récolte.


Donner votre avis

Note :

Vous pouvez aussi être intéréssé par :