Chercher parmi nos 1600 références : Catalogue Promos Primeurs 2018 Château Dudon Abatilles Fin de lots Vins BIO HVE Nouveautés

L'appellation Saint Emilion

Publié le : 16/12/2019 19:15:49
Catégories : Appellations

L'appellation Saint Emilion

Certaines appellations de vins trouvent leur origine dans les évènements passés qui ont marqué l’existence d’une ville ou une communauté particulière. Saint-Émilion est l’une de ces appellations. Retrouvez ici tout ce qu’il faut savoir à propos de cette appellation.

À propos de Saint-Émilion

Saint-Émilion est une commune qui se trouve dans le sud-ouest de la France dans la préfecture de la Gironde en région Nouvelle Aquitaine. Elle comporte 1876 habitants environ et représente le carrefour du Bordelais, de la Saintonge et du Périgord. Elle est composée d’une région de collines viticoles et constitue un modèle remarquable d’horizon viticole historique qui a résisté au temps. Saint-Émilion montre l’exemple de la culture à grande échelle de la vigne à vin sur un territoire bien précis.

Chaque année, près d’un million de visiteurs sont attendus grâce aux atouts touristiques de la région. Ils se composent entre autres de palais des archevêques, des bâtiments cossus, des restes de fortification, des églises monolithe et collégiale et des ermitages. Cette cité a été intégrée en 1999 au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

Histoire de Saint-Émilion : du jeune Émilion à la Jurade !

L’appellation Émilion vient du nom d’un jeune moine né à Vannes et qui a vécu au VIIIe siècle. En effet, ce dernier se démarquait des autres par sa gentillesse et sa générosité. Il était devenu argentier de l’évêque de Vannes et le lieu qui porte son nom actuellement lui avait servi de reposoir lors de son pèlerinage à Compostelle dans un premier temps. Ce même lieu deviendra ensuite son refuge lorsqu’il a fui à cause de ses nombreux miracles qui ont provoqué une affluence. Il s’est retiré dans la forêt des Combes qui représentait l’actuelle commune. Plusieurs structures et statuts portent son nom pour lui rendre hommage. Il est aussi célébré le 16 novembre et est le saint patron des marchands et négociants en vin.

Pour perpétuer l’âme de Saint-Émilion, une jurade a été créée depuis plus de 800 ans. Elle a été reformée en 1948 et a pour but de conserver la mémoire des vins de Saint-Émilion et leur réputation à travers le monde. Cette congrégation sert de pont entre le passé et le futur. Elle regroupe plus d’une centaine de jurats qui commémorent les vertus que défend la congrégation (valeur de partage, de découverte, de transmission et de tradition). Ils se retrouvent les troisièmes dimanches de juin ou de septembre pour fêter et introniser de nouveaux membres.

La partie la plus intéressante demeure le jugement du vin qui définira les atouts du futur vin. Le premier syndicat des viticoles de France a été mis en place par des vignerons de Saint-Émilion en 1884. Plusieurs actions seront menées par ce syndicat pour l’évolution de la filière viticole.

La jurade est l’emblème de la culture du vin de Saint-Émilion et porte très haut le drapeau de la ville. Elle regroupe plusieurs milliers d’adeptes à travers le monde qui sont de véritables passionnés du vin de Saint-Émilion. Elle se distingue des autres congrégations par son habillement : toque et robe rouges parées d’hermine blanche.

Appellation AOC : des vins Saint-Émilion bien cotés !

Saint-Émilion est caractérisée par une forte activité agricole, en particulier celle se rapportant au vin. La culture des vignes à vin représente plus de la moitié du poids économique de la commune. La variété des origines a permis d’avoir une diversité de vins à Saint-Émilion. Une superficie de près de 5200 hectares est disponible pour la production de vignes chaque année. Elle représente plus de 67 % de la superficie totale de la commune. La ville de Saint-Émilion est composée de quatre différentes sortes de sols : les argilo-limoneux, les argileux, les calcaires qui comportent l’alluvion de graves et les sableux.

Une production moyenne comprise entre 53 et 65 hectolitres est estimée par hectares ce qui avoisine les 235 000 hl/an de vins rouges. On dénombre aujourd’hui trois types de vignes bien connus qui entrent dans la production du vin rouge. Nous avons le merlot (60 % de l’encépagement), le cabernet franc (30 %) et le cabernet sauvignon (10 %).

L’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC) Saint-Émilion se retrouve dans le Libournais sur la rive droite de la Dordogne et est portée par deux vins : le Saint-Émilion et le Saint-Émilion grand cru.

Le Saint-Émilion est un vin rouge qui porte simplement le nom (appellation AOC) de la ville où il est produit. Pour sa part, le Saint-Émilion grand cru prend cette Appellation d’Origine Contrôlée à cause de la différence de conditions par rapport au premier. En effet, il est produit dans des conditions plus strictes que celles du Saint-Émilion. Notons qu’il faudrait atteindre une production limitée à 40 hl/ha et un élevage de 12 mois minimum. Ces vins ont une structure consolidée par des tannins solides. Ces derniers s’arrondissent avec le temps et s’enroulent dans les cuvées convenables d’une peau délectable.

De par le monde, les vins de Saint-Émilion sont fortement reconnus à l’instar du Château Grand Corbin d’Espagne grâce au dynamisme de la Jurade. Une classification concernant les vins a été faite par cette dernière et permet d’avoir des distinctions au niveau de ces vins. Ainsi, nous avons le Grand Cru Classé, le 1er Grand Cru Classé et le 1er Grand Cru Classé A.