Chercher parmi nos 1600 références : Catalogue Soldes hiver Promos Primeurs 2020 Château Dudon Abatilles A l'unité Vins BIO HVE Nouveautés Nos Vins à la Une

Elaboration du vin rosé : les étapes de la vinification

Publié le : 26/11/2021 20:47:16
Catégories : Conseils

Elaboration du vin rosé : les étapes de la vinification

Tout comme le vin rouge ou le vin blanc, le vin rosé fait également partie des boissons les plus prisées au monde. Il complète la panoplie des différents types de vins. Généralement, ce breuvage est élaboré à partir des cépages à peau noire et à jus blanc. C'est d'ailleurs ce qui lui confère sa couleur. Quelles sont alors les étapes de la vinification du vin rosé ? Faisons le point !

Foulage, égrappage et macération

L’égrappage consiste à séparer partiellement ou totalement les baies de raisin de la grappe. Lors de l’étape du foulage, vous allez éclater les baies afin de libérer le jus. Pour la macération, elle peut être réalisée pendant 12 à 24 heures. Elle consiste à extraire dans la cuve, un maximum de couleur et d’arômes primaires contenus dans les peaux. Cette étape ne dure pas longtemps, car vous devez éviter le contact prolongé des peaux.

Pressurage et débourbage

Après avoir récolté les raisins, mettez les grappes dans un pressoir. Ici, le pressurage doit être suffisamment puissant pour récupérer tout le jus. Faites attention, car c’est une étape très délicate. Évitez le contact entre les peaux et le jus. Suite au pressurage, mettez le moût obtenu en cuve. En réalité, à la sortie du pressoir, celui-ci est encore chargé de matières solides. Ce processus de débourbage consiste donc à les retirer. Ensuite, vous allez les clarifier avant d’entamer l’étape de la fermentation. Cela permet d’obtenir plus de finesse.

Fermentation et élevage

Grâce aux levures, transformez les sucres du moût en alcool. Pour la vinification des vins rosés, la fermentation doit se produire à une température comprise entre 12 °C et 36 °C. Toutefois, sachez qu’elle doit durer environ 10 jours au plus. Quant à l’élevage, ce processus dure généralement quelques semaines. C’est l’étape où la structure du vin et les arômes vont évoluer. Il peut se réaliser en cuve inoxydable ou en barriques. Le processus le plus recommandé est celui en cuve inoxydable.

Décuvage et embouteillage du vin

Une fois l’élevage terminé, passez à l’étape du décuvage. Ici, vous devez séparer le vin des lies grossières. Il est vrai que d’autres opérations peuvent être réalisées comme la filtration, le collage, le sulfitage ou l’assemblage de plusieurs cuvées. Toutefois, notez que ces étapes ne sont pas obligatoires, car elles peuvent influencer la structure du vin et les arômes.

Maintenant que le vin est prêt à être commercialisé, il faut penser à la mise en bouteille. Tirez ensuite le vin des cuves et remplissez enfin les bouteilles. À l’aide d’une capsule ou d’un bouchon, refermez-les. Une fois la mise en bouteille terminée, vous pouvez passer à la vente.

Toutefois, sachez que la vinification du vin rosé se fait en deux étapes. La première méthode (le rosé de saignée ou de macération) ressemble à celle de la production du vin rouge. C’est d’ailleurs l’étape la plus courante. Comme résultat, le vin rosé à une couleur plus soutenue avec plus de structure, d’alcool et de puissance.

La deuxième méthode est le rosé de pressurage. Ce procédé ressemble à celui de la production du vin blanc. En réalité, cette étape est plus réservée aux vins gris et aux vins modernes. À l’issue de ce procédé, le vin rosé est pâle, clair avec un goût fruité et frais.