Chercher parmi nos 1600 références : Catalogue Promos Primeurs 2020 Château Dudon Abatilles A l'unité Vins BIO HVE Nouveautés Nos Vins à la Une Spécial fin d'année

Elaboration du vin blanc : les étapes de la vinification

Publié le : 21/10/2021 15:47:59
Catégories : Conseils

Elaboration du vin blanc : les étapes de la vinification

Tout comme le vin rouge, le vin blanc est également l’une des boissons les plus prisées au monde. Ce jus est généralement élaboré à partir de raisins blancs, ce qui lui donne sa couleur. Il existe toutes sortes de vins blancs, mais quelles sont les étapes de sa vinification ? Faisons le point !

1ère étape : Vendange

La vinification du vin blanc peut se faire à partir de raisins à peaux plus foncées comme le pinot Gris mais aussi de raisins blancs. La première étape de la vinification du vin blanc commence par la vendange. Une fois que les raisins blancs sont ramassés, ils s’abîment très rapidement. Il est donc important d’en préserver l’acidité et la fraîcheur. C’est pour cette raison que la vendange est récoltée la nuit et transportée ensuite au chai dans les caissettes. Ceci permet d’éviter que les baies éclatent et que le jus s’oxyde.

2ème étape : Éraflage, foulage et macération pelliculaire

L’éraflage est une étape qui consiste à diviser les grains de raisin de la rafle qui donne un goût amer et végétal. Quant au foulage, il suffit de mettre le raisin par le fouloir afin que la peau des grains de raisin soit éclatée. Pour la macération pelliculaire, mettez les baies écrasées dans une cuve pour qu’elles macèrent à froid pendant quelques heures. Le but de cette technique est d’extraire le maximum d’arôme des peaux. Néanmoins, sachez qu’elle concerne uniquement la vinification des raisins blancs. En effet, si la macération était réalisée avec des raisins noirs, le jus se colorerait et il ne serait plus possible d’obtenir un vin blanc.

3ème étape : Pressurage et débourbage

Après la récolte d’arôme, placez les grappes de raisins dans un pressoir. Ici, vous devez bien presser le raisin afin de récupérer le jus. C’est un processus très délicat. Cependant, veillez à ce que les grappes ne soient pas trop pressées, car les peaux, les pépins ainsi que les rafles peuvent apporter un acide et un goût trop herbacé au jus. De plus, veillez à ce que la température soit inférieure à 12 °C afin d’éviter un départ précoce de la fermentation alcoolique. Suite au pressurage, mettez le jus obtenu en cuve. À ce niveau, vous allez retirer les particules solides « les bourbes » par centrifugation ou par stabilisation.

4ème étape : Fermentation alcoolique et élevage

Ici, il vous revient de transformer les sucres présents dans le jus en alcool sous l’action des levures. Le vin est en train de naître. En réalité, il est important de noter que les levures sont naturellement présentes dans le raisin. Il est donc possible d’en ajouter pour stimuler la fermentation. L’action des levures dure environ 10 jours et elle ne peut se faire qu’à une température située entre 12 ° et 36 °C (ni trop froide, ni trop chaude). L’opération d’élevage consiste à clarifier et à stabiliser le vin. Cette opération peut durer des mois. Il est important de préciser qu’il existe plusieurs types d’élevage dont l’élevage en cuve et l’élevage en barrique.

5ème étape : Embouteillage du vin

Puisque le vin est enfin prêt à être commercialisé, il faut maintenant l’embouteiller. Pour ce faire, tirez le vin des cuves et remplissez les bouteilles. Refermez ensuite à l’aide d’une capsule à vis ou d’un bouchon. Après sa mise en bouteille, vous pouvez vendre directement.